L'Atelier des Confins

Le propos

Nous vivons notre environnement d’une façon extrêmement spécialisée.

Nous le percevons d’abord et avant tout à travers un seul sens – la vue.

Nous l’abordons avec nos préjugés, notre bagage culturel et familial.

Nous lui demandons surtout de répondre à nos besoins, en fonction de nos pratiques.

Selon que nous soyons randonneur, naturaliste ou agriculteur, nous ne percevons pas le même territoire, et dans bien des cas, nous n’en percevons qu’une infime partie.

Il parait possible et stimulant d’élargir notre perception du monde,

              en ouvrant grand notre curiosité et nos sens 

              en diversifiant les approches 

              en croisant les regards 

              en recevant tout ce que nous apporte l’approche artistique 

L’Atelier des Confins  propose de tenter cette exploration.  

Qui sommes-nous ?

L’Atelier des Confins est une association loi 1901 créée par quelques amis pour développer les approches sensibles de notre rapport au monde.

Pourquoi « Atelier des Confins » ?

              Atelier pour exprimer l’envie de construire, de façonner des textes, des images, des histoires…

              Confins pour évoquer notre curiosité, notre envie d’explorer les coins et recoins des territoires vécus ou rêvés.  

Artisans et amis de l’Atelier

Membres de l’Atelier, amis proches ou plus lointains, tous explorent à leur manière différentes façons d’habiter la terre.

Jean-Louis Michelot, géographe sensible

Jean-Louis Michelot, amoureux de la nature depuis l’enfance, cherche à vivre pleinement son contact avec le monde, par la connaissance (formation de géographie), l’observation naturaliste, l’action (travail dans le domaine de l’écologie appliquée), le contact physique (canoë, randonnée …), l’écriture et les aventures humaines. Il est l’animateur de l’Atelier des Confins.

Evariste Champion, géopoète libéré (Compagnie Migrations)  

Evariste Champion est un musicien qui discute au son de la clarinette avec les loups du Vercors, un artiste qui connaît le nom des étoiles, un auteur imprégné de l’approche géopoétique de Kenneth White ou Jean Morisset. Son énergie et sa capacité d’improvisation entrainent le public à se plonger résolument dans l’aventure !

Alice Robert, comédienne tous-terrains

Alice Robert est comédienne à la ville (compagnie Cassandre, Théâtre Craie, etc.), mais aussi aux champs, aux fleuves et aux bois. Elle a réalisé différentes collectes de témoignages et ateliers d’écriture avec restitutions théâtrales. Elle a accompagné toutes les expériences de la compagnie Migrations en faisant entendre in situ les mots des poètes et des écrivains inspirés par la nature. 

Christian Oller, multi-instrumentiste intemporel (site)

Christian Oller s’est produit avec des groupes pionniers  de la musique traditionnelle française qui ont tourné internationalement en Europe et aux USA  . Cette pratique musicale s’est accompagnée d’un travail d’enquêtes musicologiques auprès de musiciens en Centre-France, qui l’ont amené à découvrir des paysages inconnus pour lui / Artense / Plateau Ardéchois / Corrèze, ce qui le rend très sensible au concept de musique et paysage.   

Ses recherches sur l’accordéon diatonique ont interpellé des chorégraphes comme Hervé Jourdet ou Philippe Decouflé, (avec qui il collabore pour la Cérémonie d’ouverture des Jo d’Albertville de 1992)  et plus récemment des gens de théâtre, des musiciens du jazz ou du classique. Il  participe à des spectacles musicaux et de théâtre et des expériences scéniques diverses des ciné concerts, des ballades musicales avec la Cie Migrations, de la danse contact impro, etc.

Groupement forestier La Blache de la Varaime

Quelques dizaines de passionnés réunis pour acheter une forêt, quelque part au fin fond du Haut-Diois, pour y protéger les chênes centenaires, les salamandres et les discrètes pyroles. Un lieu de préservation, mais aussi d’expérimentation, de jeu, de création…

                                                                  L’Atelier lui a fait une petite place : ici

Nicolas Boldych, dessin’auteur nomade (blog et site)

Dans les montagnes, l’espace est aussi mouvement. La randonnée, prolongée par le dessin ou l’écriture, est pour moi la manière la plus naturelle d’y participer, d’intégrer avec le corps et l’esprit le grand pandémonium géologique et végétal. Mouvement, zigzags des crêtes, gyres des marnes, coulée des hêtraies, l’espace se crée autour de nous, avec nous, dynamitant les cartes postales et tout ce qui le fixerait dans une fonction. Restent la paix des cimes et quelques incisions dans la blancheur d’une feuille, quelques entêtées traces d’encre sur le papier crayeux.

Catherine de Robert, artiste textile et naturelle (site)

Artiste textile, je teins, imprime et brode le tissu, je peigne, noue et entrelace les fibres. La pratique de la teinture naturelle m’entraîne sur un chemin d’apprentissages semé d’énigmes, sur lequel, rien n’étant donné pour sûr, états de grâce, de gratitude et découragement se succèdent.

Lucas Michelot, Lul’, dessi’nature (site)

Métal et bois, pigments et eau, insectes, plantes et oiseaux qui dansent dansent devant mes yeux et dans ma tête afin qu’à leur tour dansent mes plumes et mes pinceaux. Traces d’encre sur le papier comme autant de pistes à suivre dans la neige pour que vive et se transmette une émotion, pour que s’ouvrent les yeux et les cœurs sur ce que l’on appelle nature mais qui n’a pas besoin de nom.

(Lucas est l’auteur de nos logos – merci à lui !)

Lionel Seppoloni, explorateur des mots et des monts (site)

Traces, le site de Lionel Seppoloni, est un lieu de la Toile ancré d’abord dans la réalité de la petite vallée savoyarde où habite l’auteur. On y trouvera, outre une présentation de ses livres inspirés par l’expérience de divers lieux (la Guyane, un chalet savoyard, la départementale D 207…), un journal de météorologie intime & extime intitulé « La Vigie du Villard », une rubrique consacrée à quelques promenades « à l’abade » dans les Alpes et ailleurs, et bien d’autres choses encore…

Bernadette Gilbertas et Olivier Grunewald, passagers des confins du monde (site)

Olivier, par la photo et Bernadette, par les mots, nous restituent les grandes forces de la nature qu’ils vont capter à travers la planète : volcans, érosions, aurores boréales ou baleines. Ce sont aussi des militants qui entraînent avec eux des scientifiques pour étudier et protéger le site exceptionnel de Dalol en Ethiopie.

Eric Alibert, calligraphe sauvage (site)

Explorer les mille façons de représenter le monde vivant. Croquis de terrain, carnets de voyage. Aquarelles fraîches et précises – un pic épeiche émerge d’un tourbillon de feuilles rousses. Peintures sur feuille d’or, magnifiant la beauté hiératique des grues. Et puis aussi, surtout peut-être, jaillissements d’encre sur la page, faisant surgir toute la vie et la beauté de l’animal.  

La Traversée, atelier géopoétique du Québec

La Traversée explore à sa façon la « géopoétique » créée par Kenneth White, champ de recherche et de création orienté vers l’exploration du rapport sensible et intelligent à la terre. L’Atelier cherche à diversifier les points de vue et les méthodes : recherches, lectures, ateliers nomades, publications, cafés géopoétiques…